Ou l’on signifiera, sans regrets, pourquoi y avoir joué, et pourquoi l’avoir abandonné. J’acquérais Yggdra Union un été de 2011, sous le joug de la réputation de son homologue GBA. Je ne connaissais pas bien le jeu, mais cela ne constitua pas, dans l’immédiat d’alors, un frein à mon intérêt, dans la mesure ou je […]

Read More