Impressions

Brèves de comptoir (8 novembre 2015)

breves-project-d-va-trailsinthesky-shadowofmordor

Ça y est, j’ai sauté le pas : j’ai commencé à jouer à Hatsune Miku Project Diva F 2nd. J’étais ravi d’avoir pu le trouver à prix attractif, outre-atlantique. L’ayant reçu ce week end, j’ai pu y jeter un œil. Direction le tutorial, avec cette musique. Dans le genre cocasse, comme entrée en matière, ça se pose.

Les jeux de rythme, ou musicaux, est un genre de jeux qui a tendance à être en dehors du spectre des jeux que je recherche d’ordinaire. Je n’en ai pas moins apprécié, par le passé, jouer à Guitar Hero, ou encore plus récemment à Child of Eden – deux jeux il est vrai fort différents. Je n’ai donc jamais réellement convoité les Project Diva, en partie faute d’appareil Sony approprié. Mais, étant plutôt bon public, à force d’en entendre parler (suivez mon regard) je me suis dit pourquoi pas. Ce qui est drôle, c’est qu’après y avoir joué j’ai beau réaliser ô combien je suis hors de ma zone de confort (le genre, le style de musique, le style ultra japonais), je me suis tout de suite senti accroché par le rythme des chansons et l’aspect très coloré de la chose. Et bien que le jeu pousse le vice dans des directions qui ne m’attirent guère (meubler la chambre des chanteurs, toucher la tête des idoles pour établir une relation), je me sens l’envie de débloquer les morceaux et de progresser (la marge de progression est, je le devine, assez colossale, ayant déjà pu constater la différence entre facile et normal). Un drôle de voyage, donc.

Je réalise doucement tout ce que la PS3 (ou la Vita) a à offrir comparé à la Xbox 360 (le comparatif semble être peu ou proue le même entre la Xbox One et la PS4). Beaucoup de jeux japonais en l’occurrence, dont je me suis un temps éloigné, mais que je désire aujourd’hui retrouver, ou découvrir. Il y a bien plus de petites pépites qu’on ne le devine à la surface, et un nombre surprenant de jeux vidéo japonais se voient encore régulièrement régionalisés. (L’absence de zonage, au cas où ils s’arrêteraient aux États-Unis, étant un plus indéniable.) Il n’y a qu’à prendre pour exemple The Legend of Heroes : Trails in the Sky SC, qui vient tout juste de paraitre sur Steam – en attendant la version PSN. Deux autres épisodes de la série, tirés d’un autre arc, s’apprêtent par ailleurs à sortir : Trails of Cold Steel 1 et 2. Sur PS3 y compris ! (/・・)L’occasion de songer sérieusement à faire le premier Trails in the Sky, que je possède sur PSP depuis plusieurs années.

A côté de ça, je tiens le bon bout sur Shadow of Mordor. Le jeu a plus de coffre que j’avais anticipé. Et de bonnes idées. Je réalise pourquoi il fut mentionné dans les meilleurs jeux de 2014.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.